Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

SEVENS | Tournée Rapa Nui Sevens 2016

27 novembre 2016

Du 22 au 29 novembre dernier, le Papeete Rugby Club s'est rendu sur l'île de Pâques afin de participer au tournoi international de rugby à 7 de Rapa Nui.

Le club s'était déjà rendu en décembre 2015 sur l'île aux Moai en répondant à l'invitation du Matamu'a Rugby Club, unique équipe de l'île. Cette première tournée du club en 2015 a permis de créer des liens avec le club local et de cette amitié est né un jumelage entre les 2 clubs polynésiens.


Pour cette année 2016, le club présidé par James GRANT-PETERKIN a vu les choses en grand puisque 10 équipes ont répondu présents à l'invitation de cette compétition internationale. Ainsi, le club pascuan alignait 2 équipes pour le tournoi.

En plus du club de la capitale, imitant Matamu'a pour le nombre d'équipes inscrites, on notait la présence de 2 autres formations tahitiennes :

- l'AS Arue Rugby mené son capitaine Jean TAUTU

- le Punaauia Rugby Club venu avec son président Matthieu CHEROUX

Aussi, on pouvait compter sur la présence des chiliens :

- le club de Tercer Tiempo de Vina del Mar 

- le Los Lobos Rugby Club de Puerto Montt

- les All-Stars Chile, composés de professionnels et semi-professionnels évoluant en partie dans l'équipe nationale à 7 du Chili

Seul le club de Mano Barbarians ne pouvait répondre présent par manque de joueurs pour composer l'équipe.

______________________________________________________________________________________


JOUR J et JOUR 1 : Départ Tahiti - Arrivée Rapa Nui

Le soir du départ, seuls Armand MAITIHE et Marc DAGUIN manquent à l'appel pour raisons professionnelles.
Bien que certains n'aient pas bien assimilés l'heure du rendez-vous pour l'enregistrement - n'est-ce pas FX (que l'on retrouvera plus tard pour d'autres déboires !!!), d'autres auraient pu voir leur tournée finir avant même qu'elle ait commencé. Pour avoir fait attendre ses partenaires à cause d'un souci de passeport, Rémi MARTINET se voit "offrir" la toute première nomination pour le premier cagoulin du club (il ne s'agit que d'une nomination /élection à venir...) !! Le club de la capitale pouvait aussi compter sur l'apport d'un joueur du Rugby Club de Taravao, Tefaaroa SPIES, qui faisait déjà partie du groupe de la première tournée du club à Rapa Nui en 2015. Après quelques clichés avec le partenaire de la tournée 2016, Herbalife, représenté par Teva AH-MIN et autres achats au duty free de l'aéroport de Faaa, la délégation des 24 membres du Papeete Rugby Club s'envolent en direction de Rapa Nui.

Bien arrivés sur le tarmac de Mataveri et après s'être rendus compte de la rapidité de la douane locale, les joueurs des 3 clubs tahitiens ayant fait le déplacement sont accueillis par le Matamu'a Rugby Club avec colliers de fleurs et autres chants locaux laissant entrevoir que la semaine va être mémorable.

Après ce chaleureux accueil, les joueurs de Papeete prennent leur quartier dans la pension Hostal Tojika, située à un peu moins de 2km du terrain municipal de Hanga Roa.

Après quelques consignes données par le président Olivier PECQUEUX, le secrétaire Yannick GOODING et le manager de la tournée Bruce ANDRIEUX, c'est quartier libre pour tout le monde permettant de prendre quelques repères tels que le Wifi-spot ou autres bars de la ville... (!!!).
On donne rendez-vous à tous les joueurs à 17h sur le terrain municipal pour un entraînement/décrassage, quelques heures après notre arrivée. Un touch se met en place avec nos amis de Matamu'a, présents sur le pré, avant qu'ateliers de passes et combinaisons ne soient répétés pour le tournoi à venir.

De retour à la pension, une bringue menée par le capitaine de l'équipe à XV, Désiré TAKATAI, s'improvise au rythme des guitares. Autour d'un apéro sur fond de musique locale, c'est toute la délégation de Papeete qui prend part à la fête. La première soirée se termine dans un bar de la ville avec repas et boissons.


JOUR 2 : Visite et cérémonie d'ouverture

Le club ayant réservé un bus pour 2 jours, ce sera donc visite pour les journées de mercredi et jeudi. Sauf pour un joueur - FX sans surprise - prétextant avoir du boulot à faire et qui préfère rester à la pension.
Direction le village d'Orongo, d'où l'on peut voir Motu Nui, Motu Iti et Motu Kau Kau. Cette cité de pierre est située tout près du volcan Rano Kau.

Les joueurs profitent de cet arrêt pour quelques photos chacun de leur côté mais aussi en groupe.

Durant le trajet vers Vinapu, la première élection du cagoulin a lieu. Certains joueurs s'étant fait remarqués plus que d'autres depuis l'arrivée à l'île de Pâques. A l'applaudimètre, c'est Désiré qui hérite de ce fardeau pour sa conduite la nuit passée, en ayant essayé de se reconvertir en déménageur et passé ses nerfs sur du mobilier !!

Les règles du cagoulin : devoir porter le costume de cagoulin en toute circonstance, sauf pendant les cérémonies officielles et les entraînements et matchs et ce, jusqu'à la prochaine nomination.
Après un pique-nique au spot de Vinapu, Yannick et Bruce présentent le reste du package de la tournée (la première ayant été donné avant le départ à Tahiti) avec les maillots d'entraînement réalisés par Mano, un équipementier basé au Chili.

Le temps de faire quelques détours vers d'autres sites, avec notamment celui de Ahu Akivi, où sont érigés 7 Moai, et le bus revient à quai pour l'entraînement du jour. Après celui-ci, le groupe se rend vers Ahu Tahai pour la répétition de danses et hakas, devant plusieurs touristes curieux et amusés, surtout par notre cagoulin du jour.

Le club, comme tous les autres participants, a rendez-vous à l'hôtel Hanga Roa pour la cérémonie d'ouverture du tournoi.

Une manifestation marquée par son excellente organisation où se fait la présentation des équipes, des trophées de la compétition, des sponsors et partenaires de la compétition,... Tout ça, autour d'un buffet partagé aux sons du groupe de musique Matato'a, dont les chansons sont connues à travers la Polynésie. Le partenaire principal de l'événement effectue le tirage au sort et le verdict est rendu :

 

Groupe A

Groupe B

Los Lobos Rugby Club

All-Stars Chile

Matamu'a Rugby Club A

AS Arue Rugby

Papeete Rugby Club B

Matamu'a Rugby Club B

Punaauia Rugby Club

Papeete Rugby Club A

Tercer Tiempo

Mano Barbarians*


Les 2 équipes de Papeete savent à quoi s'attendre pour ce week-end.

Papeete A tombe sur les All-Stars Chile dès les poules, ce qui n'est pas forcément un si mauvais tirage, et rencontrera le club d'Arue lors de leur premier match.

De son côté, Papeete B affronte Matamu'a A en premier. Ils rencontreront aussi Punaauia et les 2 inconnues équipes chiliennes : Tercer Tiempo et Los Lobos.

Après la cérémonie, la soirée se termine en compagnie de joueurs de l'équipe de Punaauia dans un bar-karaoké non loin de l'aéroport.


JOUR  3 : Visite et repos

La consigne du jour, veille du tournoi : pas d'écart (fête, alcool,...), beaucoup d'eau et bien récupérer avant le tournoi.

La délégation se rend aux sites de la carrière de Rano Raraku, où étaient fabriqués les Moai, statues mythiques. Non loin de cet endroit, le site de Ahu Tongariki où sont érigés 15 Moai. Akivi(7)-Tongariki(15) : à croire que les habitants de Rapa Nui ont tout compris!!... Les joueurs profitent pour prendre des clichés en souvenir.

Durant le trajet, le second cagoulin de la tournée est nominé en la personne de Noa MOMO a.k.a "The F#?%ing Coach", pour son arrivée tardive lors de la cérémonie officielle la veille au soir.

Le déjeuner est partagé sur la plage d'Anakena, au nord de l'île. Les joueurs profitent du spot et de la vue. La fraîcheur de l'eau n'empêche pas de faire trempette pour certains.

De retour à la pension, chacun profite pour s'allonger et se reposer un peu. Le dîner est préparé par une partie des joueurs sous l'œil du président et c'est tous ensemble qu'il est partagé.
J-1 avant le début de la compétition et tout le monde se couche dans le calme.


JOUR 4 : Début du tournoi

C'est le jour J !!!

Le groupe émerge tranquillement avec un petit déjeuner et déjeuner partagés tous ensemble.

comme chaque jour, le moment le plus attendu de la journée est respecté : nomination du troisième cagoulin de la tournée! Et c'est Dorian MAYOLA a.k.a Maître Gim's qui est nominé pour non-respect des tenues vestimentaires puisque celui-ci a décidé de s'afficher avec un pull des années 60 en ce jour de tournoi! Pour ce premier jour compétition, c'est le cagoulin qui s'avance en porte-drapeau de notre délégation à notre arrivée au terrain municipal de Hanga Roa.


Papeete A vs Arue :

En match d’ouverture, il s’agit de Papeete A oppose à Arue. Cette première rencontre est un match couperet pour les 2 équipes puisque le perdant serait éliminé des demi-finales de la Oro (équivalent de la Cup). En effet, les favoris du tournoi, les All Stars Chile semblent intouchables.

La rencontre est rude et engagée. Les partenaires de Cédric MARTY se sont bien entrainés pour cet événement et cela s’en ressent dans le jeu. Pourtant, les coéquipiers de Yannick GOODING parviennent à déjouer les offensives des joueurs de la côte Est. Avec 2 essais de chaque côté à quelques minutes du terme, le score est de 14 à 12 pour Arue. Une dernière attaque est lancée pour Papeete et c’est Dorian qui échappe a la défense Noire pour marquer l’essai de la gagne.

Score final : 17 à 12.

Les partenaires de Pierre AUFRERE ont fait le plus dur dans cette phase de poule. Les Barbarians étant absents, le prochain et dernier match de la journée sera contre les All-Stars Chile.
All Stars Chile VS Papeete A :

Face à plusieurs sélectionnés et d’autres joueurs de première division chilienne, le niveau risque bien d’être élevé. Papeete A rentre sur la pelouse avec l’intention de bousculer les sud-américains.
Au vue de leur précédente rencontre, la vitesse d’exécution, la technique, le physique sont les nombreux atouts que possède cette équipe.

Dès le coup d’envoi, on se rend compte de la différence de niveau. La moindre faille est immédiatement exploitée par les chiliens laissant leurs vis-à-vis dans le vent. Les courses de Pierre ou encore les percussions de Désiré font mal à la défense adverse sans pour autant trouver la solution. Côté chilien, chaque attaque ou presque va au bout. C’est donc sur un score sans appel de 35 à 0 que les Blancs s’inclinent face aux Chile All Stars.


Matamu’a A VS Papeete B :

De leur côté, Papeete B entamait la compétition face aux organisateurs, à savoir Matamu’a A qui veut marquer les esprits à domicile pour leur première rencontre.

Dès le coup d’envoi, les Rouges monopolisent le ballon avec des percussions en lançant ses piliers John TEARIKI ou encore Robert TAURUA. Ils parviennent à arriver à quelques mètres de la ligne d’en-but mais l’ultime choix de passe n’est pas le bon et les pascuans parviennent a récupérer le ballon sur un turn-over. Derrière, c’est un contre de 80m qui vient de crucifier la bonne entame de Papeete B.
Malgré cette ouverture du score de leurs adversaires, les coéquipiers de FX RABY continuent de pousser mais la fraîcheur physique et la technique de leurs opposants prennent rapidement le dessus. Les locaux l’emportent 26 a 0 mais la B n’a pas à rougir de ce revers.

Papeete B VS Los Lobos :

Leur deuxième rencontre les oppose aux Los Lobos de Puerto Montt. Inconnus avant ce jour, les joueurs chiliens ont débuté leur tournoi par une victoire en toute fin de match face à Punaauia, qui ont pourtant longtemps dominée les débats. Malheureusement pour les Oranges, les Lobos sont parvenus à marquer sur leur dernière relance, alors que la sirène avait retentit. En plus du match, les hommes de Stéphane ALLEGRE perdait sur blessure Pan Choun WONG SANG.

L’équipe B de Papeete savent donc à quoi s’attendre face aux imposants gabarits de Puerto Montt. Et c’est en effet, les chiliens qui mettent la main sur le ballon et qui imposent leur jeu. Les espaces permettent aux « loups » de s’infiltrer et d’aller en terre promise. Malgré la domination des Verts, Papeete B parviennent à planter un essai. Score final : 38 à 5 pour Los Lobos.

Sur cette rencontre, le manager et joueur du club Bruce se blesse à l’épaule et la compétition se termine avant l’heure pour lui. Il laisse le capitanat à FX.

Papeete B VS Tercer Tiempo

Pour leur troisième et dernière opposition de la journée, Papeete B affronte le club de Vina del Mar de Tercer Tiempo. Au regard de leurs précédents matchs, le club chilien est peut-être celui le plus a la portée de nos joueurs. Et effectivement, le match est serré. Les protagonistes de chaque camp marquant chacun leur tour un essai de part et d’autre. C’est Jean-Michel EYROLLE qui libérait ses partenaires en plantant le premier essai répondant aux chiliens. Puis sur une course de travers, Cédric MENGELLE s’échappe et fixe le dernier défenseur, avant de servir son ailier. Pierre-Yves AUFFRET met les gaz le long de la ligne et s’en va scorer. Le club de Tercer Tiempo résiste et prend l’avantage avec 2 essais d’avance. Le score est de 17 à 12 pour les sud-américains. Alors que la fin du match approche, le ballon parvient à Cédric qui bascule le sens du jeu pour s’engouffrer vers la droite et envoie la gonfle vers son acolyte Pierre-Yves qui parvient à atteindre l’en-but. John étant sorti, il n’y a plus de buteur attitre et c’est Robert qui a la transformation de la gagne au bout du pied. Excentrée vers la droite, le pilier loupe la transformation et la partie finit sur un score de parité (17-17).


Du côté des clubs tahitiens, Arue finit la journée avec une large victoire (40 à 7 contre Matamu’a B) et une défaite face à Papeete A. Punaauia peut regretter ce revers face aux Los Lobos en fin de partie. Ayant commencé le tournoi par une victoire face au Tercer Tiempo (7 à 5), le capitaine Noel  TEIHOARII et ses partenaires ont tenu tête à Matamu’a A et ne sont inclinés que d’un essai (12 à 5).


Un peu de casse à déplorer du côté des 2 équipes de Papeete : John, Bruce et Teiki pour la B et Teroo (cheville) puis Pierre (arcade) mais sans gravité.

Retour a la pension au calme pour récupérer de la journée passée et préparer la journée à venir.

JOUR 5 : Fin du tournoi et troisième mi-temps

La journée de samedi débute lentement, les organismes ayant été rudement touchés la veille. Les petits bobos sont soignés et/ou rafistolés par le kiné du club, Arnaud GAUTHIER dit Tutur.

Place encore une fois au déjeuner de sportif (pâtes). Pendant celui-ci, le groupe réclame l’élection du cagoulin du jour. La veille, un joueur s’est particulièrement démarqué devant tout le groupe et même devant toute la population présente au tournoi, mettant dans l’embarras tous ses coéquipiers durant l’exécution du haka. Suite à cet incident, John TEARIKI est tout naturellement nominé quatrième cagoulin de cette tournée.

 

Matamu’a B VS Papeete A :

L’objectif est simple : si on gagne ce match, on va en demi-finale de la Copa Enap et devrait rencontrer le 1er de l’autre groupe, vraisemblablement Matamu’a A.

La rencontre démarre au mieux pour les compères de Teremihi OOPA. Effectivement, plusieurs essais sont marqués par les visiteurs mais les locaux parviennent à aplatir dans l’en-but en fin de match, portant le score final à 28 à 5 pour Papeete A.

Arue VS All Stars Chile :

La rencontre suivante oppose le club d’Arue aux All Stars Chile. Remontés par leur revers subit la veille face a Papeete A, les joueurs Noirs jouent davantage libérés et organisés face aux chiliens. Ces derniers ne parviennent pas trouver la faille. Les partenaires de Nicolas PONZO parviennent à contenir les offensives pendant toute une mi-temps. Les stars chiliennes sont tombées sur une défense bien resserrée. Ils arrivent cependant à s’en sortir grâce a des exploits individuels. Le score final est de 21 à 0 mais Arue aura fait forte impression contre l’équipe des All Stars Chile.

Papeete B VS Punaauia :

C’est Punaauia que rencontre Papeete B pour leur ultime rencontre du tournoi. Ayant eu pas mal de casse la veille, le match ne s’annonce pas facile pour le groupe autour de Herenui PERETTI. Malgré une bonne opposition proposée par la B, notamment Herenui en défense, celle-ci ne peut que s’incliner face aux pensionnaires de Punaruu (33 à 0).

Suite à cette défaite, Papeete B termine à la cinquième et dernière place de leur poule*.

*Pour rappel, il n’y a que 4 équipes dans l’autre groupe.

Malgré l'élimination, certains joueurs de Papeete B, à la demande de Tercer Tiempo, renforcent le club de Vina del Mar.


Les phases finales sont a présent connus :

Copa de Oro

DF1 : Matamu’a A VS Papeete A
DF2 : All Stars Chile VS Los Lobos

Copa Bronce

DF3 : Punaauia VS Matamu’a B
DF4 : Tercer Tiempo VS Arue


Matamu’a A VS Papeete A :

Le groupe s’est préparé à l’éventualité de rencontrer le club hôte pour la demi-finale.
Désiré déclare qu’on peut sentir les locaux excités voire stressés par l’enjeu.

Les 2 équipes entrent sur le terrain et c’est Papeete qui ouvre les hostilités en faisant son haka face à leurs adversaires qui répondent aussitôt par leur hoko. Le ton est donné !

Les Rouges sont bien en place mais ce sont les pascuans qui aplatissent en premier, faisant lever la foule venue soutenir son équipe. Le capitaine Yannick demande à ses joueurs de ne pas se déconcentrer et de vite se remettre dans le match. Après l’essai encaissé, le jeu du club de la capitale se met en place et c’est Pierre qui trouve la faille. S’ensuit les essais de Teremihi et de Yannick. Le club de Matamu’a ne trouve pas la solution face à la bonne pression défensive adverse et sur une interception de passe, c’est Tutur qui s’en va marquer entre les perches. Les locaux parviennent à scorer un second essai par l’intermédiaire de Christian ROSMANICH. Score finale : 24 à 14 pour Papeete A. On est en finale !!


Dans l’autre demi-finale, les All Stars Chile se débarrassent des Lobos pour filer en finale.

FINALE : Papeete A VS All Stars Chile :

Comme face a Matamu’a A, Papeete A exécute son haka avant le coup d’envoi.

Dès l’entame, les petites erreurs se paient cash. Ainsi, les chiliens marquent 3 essais coup sur coup. A la mi-temps, le score est déjà de 17 à 0. A la reprise, le match est tout autre. Les joueurs sont plus en place et communiquent davantage en défense. Les Blancs conservent le ballon et mettent à mal leurs adversaires. A tel point que sur une mêlée, le jeune Stephan SANTONI se faufile dans la défense et après avoir traversé la moitié du terrain, se fait rattraper à 2m de la ligne par l'ailier revenu comme une fusée. La mêlée derrière ne donne rien et après quelques temps de jeu, les chiliens parviennent a récupérer le cuir pour aller marquer sur une contre-attaque en toute fin de rencontre.

Pour cette finale, une entame ratée, rattrapée par une belle 2ème mi-temps.
Pour le match de la 3eme place, c’est Matamu’a A qui l’emporte face au club de Puerto Montt.

Voici les résultats du tournoi :

                 




Le classement final du tournoi est le suivant :

1. All Stars Chile
2. Papeete A
3. Matamu’a A
4. Los Lobos
5. Arue
6. Punaauia
7. Tercer Tiempo
8. Matamu’a B
9. Papeete B


Le tournoi se termine avec la remise des trophées pour chaque équipe participante.
Au terme de cette compétition, le contrat est rempli pour le Papeete Rugby Club puisqu’il ramène une très belle place de dauphin.

La troisième mi-temps a lieu dans un restaurant-bar non loin du terrain où toutes les équipes sont conviées. Maxi barbecue, boissons (soft, spirit, bières), les copains, musique locale,... tous les éléments sont réunis pour passer une très bonne soirée. Celle-ci se termine d’ailleurs tôt le lendemain matin pour les plus aguerris…


JOUR 6 : Journée plage Anakena

Ce dimanche matin est bien calme. Certains parlent d’une journée à la plage d’Anakena évoquée la veille au soir durant la troisième mi-temps. Les responsables de la tournée s’empressent pour organiser cela avec les joueurs du Matamu’a Rugby Club.

Apres plusieurs coups de fil, le groupe parvient à se rendre à la magnifique plage d’Anakena. Là-bas, ils y retrouvent le club d’Arue autour d'un barbecue à la cocoteraie. Les joueurs poursuivent leur route vers la plage où ils font la bringue, pour le plus grand bonheur (ou pas) des touristes.

Sur place, a lieu l’élection du cagoulin n°5. Pour invention de règles autour du cagoulin et dictature auprès des joueurs, c’est Yannick qui est désigné cinquième cagoulin de cette tournée.

Après quelques clichés délires avec notre mascotte, le club offre aux touristes présents les danses et haka du club.

Même rentrés du nord de l’ile, les joueurs continuent a faire la fête au sein de la pension. Encore une très belle soirée pour cette tournée.


JOUR 7 : The last but not the least…

Ca y est, on est lundi, synonyme de dernier jour de tournée.

Pour clôturer en beauté cette tournée, le club propose d’offrir le déjeuner à tous les tourneurs. Ainsi, c’est dans un restaurant tout près du port de Hanga Roa, dans un magnifique cadre, que le groupe se retrouve pour un bilan de cette tournée 2016.

Yannick puis Olivier s’expriment sur la tournée mais aussi sur l’année du club. Un bilan très positif pour un club qui n’existe que depuis un an. S’ensuit les points de vue de chaque tourneur sur la tournée effectuée, leurs impressions, leurs sentiments,… avant que Bruce, manager de la tournée ne clôt ce tour de table.

A la suite du repas partage, Yannick annonce la remise de prix « spéciaux » dont plusieurs joueurs se sont démarqués tout au long de cette tournée (visites, entrainements, matchs, troisième mi-temps,…).
Voici le palmarès Rapa Nui Sevens Tour 2016 :


Prix « Clint Eastwood » - pour avoir effectué le plus de ‘’portes de saloon’’*
*plaquages dans le vent !!

FX RABY


Prix « Michael PHELPS » - pour ses nombreux plongeons dans mais aussi en dehors des regroupements et rucks…

FX RABY


Prix  « Michael JACKSON » - pour ses pas de danses et autre moonwalker au moment de plaquer ses adversaires
 Yannick GOODING


Prix « I believe, I can fly » - pour son sublime vol plané subit lors d’un plaquage face aux chiliens
Allan GOODING


Prix « Johnny WILKO » - pour sa magnifique tentative de transformation décisive face au Tercer Tiempo …Manquée bien sûr !!

Robert TAURUA


Prix « Judas » - pour avoir joué davantage avec Tercer Tiempo que sa propre équipe de Papeete

Tamaterai MATEHAU


Prix « CR7 » - pour avoir fait croire qu’il était gravement blessé a l’épaule alors que MR. bouge comme un dingue sur la piste de danse !!!

Bruce ANDRIEUX


Prix « Capotas del Oro » - pour son abattage auprès de la gente féminine locale, chilienne, d’âge mûr ou pas…

Arnaud GAUTHIER

 

Prix « SUPER CAGOULIN » - pour ses œuvres tout au long de la tournée (retards multiples, tenue vestimentaire, actions sur le terrain,…)

FX RABY

Le club offre au personnel du restaurant haka et danses du club.

Après le déjeuner, les joueurs ont quartier libre pour effectuer leurs derniers achats avant de rentrer au fenu’a. Certains se rendent chez un glacier pour un dessert alors que d’autres vont au liquor store du coin pour ramener quelques souvenirs de Rapa Nui.

Après un dernier tour en ville et plusieurs flash-mob dans différents endroits de la ville principale, les joueurs rentrent tranquillement a la pension afin de préparer leurs valises pour le soir. Le soir venu, un bus vient récupérer la délégation pour se diriger vers l’aéroport de Mataveri pour l’enregistrement des bagages.

Celui-ci termine, le club se rend au bar-karaoké non loin de là pour un dernier verre ensemble. Le Matamu’a Rugby Club nous rejoint pour un échange de cadeaux entre les 2 clubs jumelés. Ainsi, les responsables s’échangent maillots et autres présents culturels avant de rejoindre le tarmac.

Sauf qu’un joueur s’est égaré avant de prendre l’avion… en effet, Tama loupera l’avion pour des raisons encore inconnues... !!! Nomination pour le prochain cagoulin ?!

 

3 autres tourneurs sont, quant à eux, restés à Rapa Nui pour pouvoir participer à un tournoi régional au Chili avec le club de Matamu’a. Une expérience unique pour Yannick, Bruce et Désiré.
____________________________________________________________________________________
 

Le bilan de cette tournée est très positive !!! Les joueurs ayant fait le déplacement cette année sont revenus avec des étoiles plein les yeux et en redemandent encore pour l’an prochain. Nul doute que le bureau du club va se pencher sur la question afin de réitérer l’opération.

Avec la présence des All Stars Chile, le niveau du tournoi était très relevé. Les différentes équipes ont pu se frotter à des joueurs pros et semi-pros. Les clubs tahitiens ont fait bonne impression face aux différentes formations. Outre la seconde place de Papeete, Arue et Punaauia ont su élever leur niveau de jeu au fil des rencontres, notamment Arue face aux intouchables chiliens.

On espère voir d’autres clubs tahitiens participer à cette compétition, qui selon nous, va prendre de plus en plus d’ampleur sur la scène polynésienne, sud-américaine et espérons-le, davantage s'exporter.

Composition des équipes
Papeete A : Yannick GOODING (c), Désiré TAKATAI, Arnaud GAUTHIER, Teremihi OOPA, Stéphan SANTONI, Rémi MARTINET, Pierre AUFRERE, Terootae URARII, Dorian MAYOLA, Teuponui TAUTU, Allan GOODING
Coach : Noa MOMO

Papeete B : Bruce ANDRIEUX (c), François-Xavier RABY (vc), John TEARIKI, Robert TAURUA, Jean-Michel EYROLLE, Herenui PERETTI, Cédric MENGELLE, Pierre-Yves AUFFRET, Teiki MOREAU, Tefaaroa SPIES, Tamaterai MATEHAU
Coach : Olivier PECQUEUX

Félicitations au Matamu’a Rugby Club pour l’organisation de ce superbe évènement !!!

Un grand merci à tous les acteurs qui ont rendu possible tout ce que l’on a vécu durant cette magnifique semaine.

Mauruuru roa à tous les clubs ayant participé et à tous leurs joueurs !!!
Mauruuru aux arbitres présents et qui ont assuré le bon déroulement de la totalité des matchs :
Christophe CLAVERE (Tahiti), Philippe ARMAN (Tahiti) et Campbell McNEIL (NZ)
 

Mauruuru roa à la municipalité de Rapa Nui et tous les partenaires de cette compétition.
Mauruuru roa à tous les tourneurs et même à tous les joueurs qui sont restés au fenua qui ont pu permettre aux tourneurs de se préparer pour ce tournoi !!!


Mauruuru roa et 
À l’année prochaine !!!



Crédits photos : M. SHIELDS / N. RUFF / B. ANDRIEUX

Dans cet article

 Anniversaires

  • 04 juillet
  • Armand Armand MAITIHE Armand PPT / PPT-7S
  • 06 juillet
  • Allan Allan GOODING Allan PPT / PPT-7S / PPT-EVENT
  • 07 juillet
  • Teremihi Teremihi OOPA Teremihi PPT / PPT-7S
  • 09 juillet
  • Mauri Mauri TEIVAO Mauri PPT / PPT-7S
  • 13 juillet
  • Jean Michel Jean Michel EYROLLE Jean Michel PPT / PPT-7S
  • Enzo Enzo TUIHAGI Enzo PPT / PPT-7S

 Météo

vendredi 23 juin 2017

à Papeete, Polynésie française

  • min 24°C
  • max 26°C